Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Metal Universe

Metal Universe

Live-reports - chroniques - interviews

Publié le par Nicolas Pons
Publié dans : #chronique, #heaven shall burn

Trois ans après le très bon Invictus, Heaven Shall Burn revient dans les bacs avec un nouvel album intitulé Veto.

Dés la première chanson, on retombe dans le bon vieux Metalcore du combo allemand avec "Godiva" et son intro à la guitare acoustique qui se mue en tonnerre de décibels ! Vient ensuite "Land Of The Upright Ones", premier extrait de l’album et "Die Sturme Rufen Dich".

Après une première écoute, on peut diviser l’album en deux catégories de morceaux. D’un côté des compos plus axées sur la mélodie comme "Godiva", le magnifique "Hunters Will Be Hunted" ou "Fallen" et d’autres placées sous le signe de la brutalité comme le puissant "Antagonized" et "Like Gods Among Mortals".

Malgré l’absence de solo et certains passages répétitifs, on a le droit à du lourd musicalement. Les guitares ne cessent d’alterner entre mélodies et passages bourrins, la basse est bien lourde et le jeu de batterie est impressionnant (notamment sur "You Will Be Godless").Comme sur les albums précédents, Marcus Bischoff nous démontre une fois de plus ses impressionnantes capacités à maîtriser le scream et le growl.

Bien sur, le groupe n’oublie pas de ponctuer la musique par des textes très engagés traitant des régimes totalitarismes ("You Will Be Goldless") et de l’atrocité de la guerre ("53 Nations"). Le rituel de "la reprise" n’échappe pas non plus à la règle. Pour cette fois, nos cinq coreux reprennent "Valhalla", morceau mythique de Blind Guardian. Mais là, tout est différent, car c’est Hansi Kursh (le chanteur de Blind Guardian) en personne qui accompagne le groupe.

L’album se termine par une belle petite balade acoustique, "Beyond Redemption", histoire de se reposer les tympans, avant que le bonus track "European Super State" achève tous les survivants. Ce morceau très intéressant est un mélange entre du Metal et de l’Electro. Une fusion assez atypique donc, mais qui passe plutôt bien et colle avec l’univers du groupe.

Heaven Shall Burn n’a guère chômé pendant ces trois années d’absence. Les Teutons nous proposent un album quasi-parfait regroupant tout ce que le groupe fait de mieux. J’apprécie tous les morceaux, vraiment, mais je pense que mon préféré est "Land Of The Upright Ones", avec son intro qui nous rappelle l’intro de "Némésis" d'Arch Enemy. En plus du très bel artwork qui reprend le tableau Lady Godiva (1898) de John Collier, la version LTD de l’album comprend un live sur un CD bonus. Intitulé 500.Live, ce live a été capté à Saalfeld, ville natale du groupe le 21 décembre 2012. Ce live de très bonne qualité contient bon nombre de classiques du groupe ("The Omen", "Endzeit"). Raison de plus de rager de les avoir loupés de peu au Hellfest l’année dernière… Bon, je ne suis pas un fan de Metalcore (ou de Hardcore en général), mais Heaven Shall Burn a quelque chose de plus que les autres combos Metalcore que l’on peut entendre à l’heure actuelle. Peut-être toute cette brutalité que le groupe dégage comme un cri de révolte… Veto est ma révélation Metalcore de l’année. Un très bon disque à consommer sans modération !

9/10

Line-up :

Marcus Bischoff : Chant

Maik Weichert : Guitare

Alexander Dietz : Guitare

Eric Bischoff : Basse

Matthias Voigt : Batterie

Photos : DR

Chronique de "Veto" de Heaven Shall Burn
Chronique de "Veto" de Heaven Shall Burn

Commenter cet article