Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Metal Universe

Metal Universe

Live-reports - chroniques - interviews

Articles avec #gmm catégorie

Publié le par Nicolas Pons
Publié dans : #graspop metal meeting, #gmm, #slipknot, #festival

Du 19 au 21 juin dernier se tenait la vingtième édition du Graspop Metal Meeting. Festival emblématique de Metal en Belgique. Il se déroule depuis 1995 dans la ville de Dessel. Depuis toutes ces années de concerts, je ne me suis jamais rendu au Graspop (et en Belgique non plus d'ailleurs!), mais au vue d’une affiche particulièrement attirante, j’ai décidé de m’y rendre le samedi 20 juin.

Après un long périple routier ponctué de divers égarements (comme au retour d’ailleurs), nous arrivons sur le site du festival vers quinze heures trente. Après avoir regardé la fin de A day to Remember et son "The Plot to Bomb the Panhandle" que je n’avais pas réécouté depuis la troisième au moins (ah, la nostalgie du collège). En se baladant sur le site, nous constatons que celui-ci est immense voire plus grand que celui du Hellfest, c’est pour dire !

Après un bref aperçu des performances d' Exodus, de Kataklysm (j’ai au moins pu entendre la dernière note, snif) et de Arch Enemy (même si je n’ai pas beaucoup écouté leur nouvel opus, « War Eternal » envoie bien comme il faut en live), nous décidons de repartir à la voiture afin d’installer notre matériel au camping et de nous reposer un peu pour être en forme pour les têtes d’affiche.

Les tentes sont montées (sans mauvais jeu de mot), il est temps de nous diriger vers la Mainstage 1 car Five Finger Death Punch est sur le point de jouer ! Je précise que j'écoute leur musique depuis peu et j'en suis tombé amoureux!! Les voir était donc une nécessité. Le show commence par « Under and over it », morceau puissant au refrain accrocheur qui met tout le monde dans l'ambiance ! Sur scène ça déconne pas : backdrop géant, batteur déguisé en squelette de la tête aux pieds et chanteur avec une main rouge peinte sur le visage.

Niveau setlist, même si j'aurais adoré entendre le sublime « Wrong side of Heaven » ainsi que « The Pride » qui me paraissaient indispensables et taillés pour live, et le « Slipknotien » « Dying Breed »; le public a le droit à bon nombre de titres fort bien choisis du groupe, à l'instar de « Comming Down » ou encore « The Bleeding », qui conclura cette performance de grande qualité ! En observant de loin la prestation d' Alice Cooper, nous essayons de trouver une bonne place pour KoRn qui se prépare. Force est de constater que depuis les 70s le maître du shock-rock au chapeau est encore en forme et toujours enthousiaste lorsqu'il interprète ses classiques (« School's out », « No more Mr.Nice Guy »). Respect.

Il est quasiment vingt et une heure, KoRn ne devrait plus tarder... Ray Luizer le batteur fait son entrée, seul sur scène et s'installe derrière son kit. A en juger par le backdrop au couleur de leur premier album, les fans de la première heure vont avoir une sacrée surprise. Et d'un coup (de baguette), le batteur commence les premiers coups de cymbales de « Blind ». Très vite, le reste du groupe fait lui aussi son entrée ponctuée par le très célèbre « Are you ready ?! » d'un Jonathan Davis visiblement en grande forme et toujours aussi torturé! Après ce « Blind » du tonnerre, KoRn enchaîne avec « Ball Tongue ». Le public comprend très vite qu' en l'honneur du vingtième anniversaire de leur premier opus éponyme, celui-ci est interprété dans son intégralité (!). Nous voilà replongé dans la nostalgie du néo metal !

Non ce n'est pas un rêve, de « Faget » à « Predictable » en passant par le bouleversant « Daddy » (traitant de l'enfance très difficile de Davis), et le rarissime « Fake », KoRn est interprété en entier sans faute, avec un son vraiment pas mal. De plus, on a l'impression que le groupe a tout fait pour donner aux morceaux une dimension plus puissante et agressive, notamment grâce aux growls magnifiques de Davis et aux arrangements à la double-pédale rajoutés par ci par là. Même si je regrette la quasi-absence de communication de Davis, les membres du combo sont toujours aussi en forme et jamais le headbanging avec des dreadlocks n'a eu autant de classe ! Après une courte absence, le groupe remonte sur scène accompagné du fameux micro en forme de femme de Davis le temps d'un rappel composé de deux de leurs plus grands succès : « Freak on a leash » et « Falling away from me ». Tous deux ne font pas partie du premier album mais mon dieu que c'est bon de pouvoir enfin les entendre en live ! Le public, très certainement constitué de gens qui ont grandi avec la musique de KoRn, sont conquis.

Il est presque vingt deux heures trente, il devient urgent pour nous d'aller nous restaurer et nous poser avant la tête d'affiche. Malheureusement, nous avons loupé la prestation de Judas Priest. Nous avons tout de même pu entendre « Painkiller » et sa double grosse caisse caractéristique, ainsi que « Electric Eye ». En revenant devant la Mainstage 1, j'ai tout de même admiré de loin le Metal God (surnom du chanteur Rob Halford) tout de cuir vêtu comme à son habitude. Là encore, je ne comprends pas pourquoi ils se sont accordés plus grave qu'en studio. Mais pas le temps de s'interroger sur ce genre de questions existentielles car la tête d'affiche se prépare doucement mais surement à enflammer une nouvelle fois le festival....

Il est plus de minuit, les lumières de la scène s’éteignent et l'intro « XIX » se fait entendre. Slipknot is fucking back ! Comme à son habitude lors de cette tournée, l’hydre de l'Iowa entame son set par le monstrueux « Sarcastrophe », suivi par « The Heretic Anthem » et « Psychosocial ». Peut-on espérer un début de concert aussi violent ? Je ne crois pas ! En plus des « habituels » du dernier album .5 : The Gray Chapter à l'instar du magnifique « The Devil in I » et de l’énorme « Custer » et son refrain sans équivoque, Slipknot nous interprétera deux nouveaux morceaux à savoir « AOV » qui est absolument incroyable en live, ainsi que « Killpop », plus « mélodique » mais assez technique.

Sur scène, les neuf musiciens sont toujours au top, à l'image d'un Corey Taylor comme à son habitude très communicatif et proche de ses maggots chéris. De leur côté, Shawn Crahan et Sid Wilson font toujours aussi bien leur rôle de pitre de l'extrême. Concernant la setlist, je tiens à préciser que je la préfère à celle du Zénith en janvier dernier. Même si elle ne contient pas tous les morceaux qu'on voudrait entendre (à quand les chefs-d’œuvres oubliés de All Hope is Gone ? ) ce soir, elle ne zappe pas les pépites du premier album que sont « Eyeless » et « Wait and Bleed » tout en conservant les tubes « Before I Forget », « Duality » et « Spit it Out » marqués par son traditionnel Jumpdafuckup (pour l'avoir vécu en plein milieu d'une foule en délire, c'est très éprouvant !). En guise de rappel, le combo masqué revient à la charge avec « (SIC) », « People = Shit » et un « Surfacing » toujours aussi énormes. Même si le son était nettement moins bon qu'au Zénith, ce fut tout de même un show monstrueux et pro, à l'image de Slipknot.

Cette première fois sur le territoire belge fut incroyable. Le festival est bien à la hauteur de sa réputation et de sa bonne organisation. Bon, même si en y réfléchissant, j'ai payé pour voir trois groupe, le déplacement en valait carrément la peine ! Un bon show de la part de Five Finger Death Punch, une ambiance planante et malsaine pour KoRn (depuis le temps que je voulais les voir ceux-là) et enfin un Slipknot toujours au top malgré un son un peu brouillon. Pour l’anecdote, je suis né un 21 juin, le groupe a commencé son set après minuit donc j'ai vu mon groupe préféré le jour de mon anniversaire, et ça, c'est beau. Troisième fois que je les vois et ce ne sera surement pas la dernière. Bref, la Belgique et surtout le Graspop, c'est cool !

Bien arrivés !

Bien arrivés !

5FDP

5FDP

Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Arch Enemy

Arch Enemy

KoRn

KoRn

Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Slipknot

Slipknot

Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Jumpdafuckup !

Jumpdafuckup !

Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)
Graspop Metal Meeting, 20/06/15 @ Dessel (Belgique)

Voir les commentaires