Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Metal Universe

Metal Universe

Live-reports - chroniques - interviews

Publié le par Nicolas Pons
Publié dans : #bonus, #T.A.N.K, #concert
T.A.N.K

T.A.N.K

    Le lendemain du concert de Dagoba à Savigny, j'ai décidé de suivre un de mes amis à la dernière minute afin d'aller voir T.A.N.K à Igny. Soirée quasiment improvisée et en plus à moins de vingt minutes de chez moi.

Le concert se déroule donc à Igny (91) dans la MJC Jean Vilar, et quoi de mieux qu'une affiche métallique pour ouvrir la saison ? 

C'est The Unskilled Dudes qui ouvrent le bal. The Unskilled Dudes est un (très) jeune groupe de la région créé en 2015. Ils joueront leurs trois uniques morceaux (pour le moment) devant une salle composée au 3/4 de leurs camarades de classe (ils sont encore au lycée), et je dois avouer que ce n'est pas vraiment mon genre... Mais cela ne veut pas dire que leur prestation était à chier, au contraire ! Le groupe arrive à être synchro et enchaîne les morceaux sans trop de difficulté.

Il faudrait juste qu'ils soient plus mobiles et moins statiques (stress ?) et qu'ils trouvent une identité musicale. Franchement, on dirait presque du Noir Désir avec du chant guttural. Mais bon, ils débutent, nous pouvons donc les pardonner de chercher leur style encore un peu. Mention spéciale au growl du chanteur que je trouve de bonne facture avec son grain ténébreux. Bonne chance pour la suite, persévérez et ne lâchez rien !

Après les juniors, place maintenant aux seniors avec Strong Plane. Nan je déconne, peut-être pas senior non plus mais disons que les membres de Strong Plane ont plus de deux fois l'âge des Unskilled Dudes ; un choc des générations qui montre bien que le Metal, ça n'a pas d'âge (ça me ferait un bon slogan de pub, tiens) ! Malheureusement, on dirait que mes oreilles ne sont pas gâtées par les premières parties ce soir : leur musique oscille gentiment entre hard rock, heavy et thrash old-school, tout ce que j'aime quoi, lel.

Les morceaux se ressemblent presque tous (à deux exceptions), à tel point qu'on a l'impression d'entendre un "Metallica 2.0". Rassurez-vous, tout n'est pas à jeter : les quelques rares parties de double pédale ramènent un peu de sourire, et la voix a tout de même quelque chose de James Hetfield. Ce n'est clairement pas ma tasse de thé (enfin mon verre de bière, en l'occurrence), désolé. Après tout, tous les goûts sont dans la nature, n'est-ce pas ?

Pour être honnête, à la vue du public "calme" des deux groupes précédents (très jeunes avec les copines des membres du groupe, ou à l'inverse la quarantaine passée avec les femmes des musiciens), j'ai vraiment eu peur concernant l'ambiance envisagée pendant le set de T.A.N.K... mon Dieu que j'ai eu tort ! 

Dés les premières notes de "Disturbia", la salle est blindée et les pogos commencent doucement à prendre forme. Pour rappel, le groupe avait déjà joué dans cette même MJC il y a maintenant deux ans. Avec leur bonne humeur et leur professionnalisme, les Think of A New Kind ont clairement retourné la salle, je ne dis pas ça parce que le sol était glissant. A l'instar du bassiste Oliv, les guitaristes Nils et Quentin descendent se mêler au pit en shredant, tels des guitar heroes en furie. D'ailleurs Quentin est clairement bien intégré et à l'aise au sein de la formation.

Après le traditionnel wall of death à la fin de "Beautiful Agony", le public est toujours chaud et en redemande. Ainsi, après le rappel "The Raven's Cry", une impro de "Beat It" de Michael Jackson il me semble avoir aperçu le chanteur Raf en plein moonwalk entre deux screams), le groupe décidera de rejouer "Disturbia". Durant cette réinterprétation, le batteur Clément en profitera pour rajouter d'impressionnants blasts beats, rendant le morceau encore plus death metal qu'il ne l'était déjà ! 

Franchement, je ne m'attendais pas à revoir les T.A.N.K de si tôt, mais quoi qu'il en soit, c'est toujours un plaisir de revenir headbanguer sur des morceaux que j'écoute depuis cinq ans ou des plus récents. Un putain de show. D'ailleurs mon pote qui m'accompagnait voulait les voir depuis longtemps, eh bien il n'a pas été déçu du voyage ! 

Le groupe sera en concert ce samedi 3 décembre au Gibus (avec Sound of Memories, Daturha et Dead Cowboy's Sluts) pour son dernier concert de 2016 avec Nicolas Alberny de Gorod à la deuxième guitare. Autre information "croustillante", le guitariste Nils Courbaron a d'ores et déjà commencer à enregistrer quelques parties de guitares (forcément) pour de prochaines démos ; un nouvel (et quatrième) album pour 2017 ? We'll see...

La coordination capillaire !

La coordination capillaire !

BONUS #2 > T.A.N.K + The Unskilled Dudes + Strong Plane @ Igny, 19/11/2016
BONUS #2 > T.A.N.K + The Unskilled Dudes + Strong Plane @ Igny, 19/11/2016
BONUS #2 > T.A.N.K + The Unskilled Dudes + Strong Plane @ Igny, 19/11/2016

Commenter cet article