Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Metal Universe

Metal Universe

Live-reports - chroniques - interviews

Publié le par Nicolas Pons
Publié dans : #concert, #deflesher, #the ekpyrosis

Le samedi 11 avril dernier, la MJC L’Usine à Chapeaux de Rambouillet organisait une nouvelle affiche Metal très alléchante, composée de The Ekpyrosis, Deflesher et Reverse the Rules.

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez certainement que j’ai déjà eu la chance de voir ces trois groupes séparément dans la MJC le Studio de Limours ; mais peu importe, c’est toujours un plaisir de revoir des formations que l’on apprécie.

La soirée commence avec les Ekpyrosis, ou le groupe avec le nom relou à écrire. Depuis 2010, The Ekpyrosis explore le spectre Metal du plus old-school au plus moderne, résultant ainsi d' une musique contrastée dont le seul mot d’ordre est l’émotion. Malheureusement, on a beau être talentueux et faire de la bonne musique, le public n'est pas toujours au rendez vous...

C’est en effet devant un public de marbre que les cinq musiciens se produisent durant plus d’une demi heure. Qu’on aime ou pas, il faut dire que leur musique dégage une atmosphère bien particulière, ne serait-ce que par le contraste cris/chant clair omniprésent. Niveau setlist, c’est Flowing Sand, premier EP très prometteur du groupe, qui est mis à l’honneur, avec le planant « My Curse » ou l’éponyme « Flowing Sang » notamment. Dommage que le public ne se soit pas montré plus « coopératif » (problème des premières parties).

Place maintenant à mes « chouchous » de Deflesher. Je les avais vus, il y a pile un an au Cyrano Headbang Fest de Gif-sur-Yvette et il me tardait de reprendre une bonne dose de brutal death en compagnie de ma révélation française de 2014. Après une nouvelle intro, les cinq Rambolitains font leur entrée avec un tout nouveau titre. Très efficace et bien bien ficelé, ce dernier nous plonge d’emblé dans une véritable boucherie auditive.

En forme et honoré de jouer « à la maison » (le groupe répète dans la MJC), Deflesher n’oublie pas les perles de sa première démo, à l’instar de « Dysentry » (mon titre préféré dont le tempo a été accéléré le rendant ainsi plus agressif), « Cryptic World » ainsi que le terrible « Once Upon the (fucking) Carnage ». Le public, très réactif se met rapidement à mosher pour le plus grand plaisir des cinq bouchers. S’ajoute aussi un autre nouvel extrait, nous rappelant le meilleur Cannibal Corpse, et nous mettant encore plus l’eau à la bouche en attendant la sortie prochaine de leur premier album.

Dernier groupe de la soirée, Reverse the Rules investit les lieux. Pour rappel, RTR est une des formations Hardcore les plus en vogue du moment. Après un premier EP Paris Most Wanted produit par notre Stéphane Buriez national (Loudblast) et de nombreuses prestations scéniques dynamiques, le groupe n’a pas tardé à se faire un nom dans la scène Hardcore parisienne, voire française. Un album est d’ailleurs en préparation pour fin 2015. Il est vrai que mon avis sur ce groupe (et sur le hardcore en général) a beaucoup évolué.

A l’époque je ne prenais pas la peine d’écouter, mais j’ai évolué et (re)découvert une musique énergique et émotive, puissante et novatrice à laquelle je prends de plus en plus goût. Bien qu’un peu répétitif, le set s’enchaîne assez rapidement sous un fond de riffs tranchants, des rythmes lourds, le tout porté par la voix de Oz, le meneur de la troupe (et producteur de renom). Le public ne demande pas son reste en pogotant et en reprenant les refrains du groupe, comme sur le très « Hatebreedien » et l' excellent « Natural Born Fighter ». La fin du set sera marquée par une reprise du morceau « Authority » de Biohazard, un classique Hardcore que RTR s’approprie sans difficulté spécialement lors de son célèbre refrain « Fuck the rules, fuck fuck the rules ! ».

Décidément, L’Usine à Chapeaux sait s’y prendre quand elle organise des concerts de ce genre ! En effet, ce fut LA soirée Metal idéale selon moi : un show assez mélodique et entrainant avec les Ekpyrosis, un parfait condensé de brutalité qui se professionnalise de plus en plus de la part de Deflesher (typiquement le groupe que je pourrais écouter et voir tous les jours sans être lassé) et une prestation à la française de RTR digne du meilleur NYHC. Un bref résumé de ce que devrait être l’avenir du Metal français.

The Ekpyrosis (photo prise sur leur Facebook)

The Ekpyrosis (photo prise sur leur Facebook)

Deflesher

Deflesher

Reverse the Rules + Deflesher + The Ekpyrosis, Rambouillet, 11/04/15
Reverse the Rules

Reverse the Rules

(photo prise sur leur Facebook)

(photo prise sur leur Facebook)

Commenter cet article