Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Metal Universe

Metal Universe

Live-reports - chroniques - interviews

Publié le par Nicolas Pons
Publié dans : #chronique, #caligula

Caligula est un groupe originaire de Liège. Depuis sa création fin 2007, les belges officient dans un style assez difficile à définir. Si je devais le résumer, je dirais un mélange de Thrash/Heavy/Black accompagné d’une touche funky-punk. Not too short to be great, le tout premier album du groupe connu un vif succès à sa sortie en 2010, ce qui lui permit de toucher les masses et d’agrandir son empire. En juin dernier, Caligula publie son deuxième album intitulé Greatests Hits chez Dooweet Records.

Dés les premières notes de « The X Facteur » (oui, réellement), nous sommes directement transportés dans un autre monde où sensualité et dynamisme règnent. Une intro assez calme au synthé qui se mue en punk agressif. Le rythme se durcit avec « Tough Night ». En effet, le groupe propose ici une voix Black Metal sur un fond musical assez épique. Y’a pas à dire, c’est mon morceau préféré de l’album ! Vient ensuite « No Luck, No Glory » dont les parties guitares de l’intro me rappellent le son de Black Sabbath.

Parlons de la musique en elle-même maintenant. Même si ça manque de solos et de technique, les instruments sont fluides et coordonnés à l’image du morceau « Aspirator ». En plus des trois instruments de base du Rock (guitares, basse, batterie), Caligula possède également un synthétiseur. Bon, même si nous sommes assez loin de l’harmonie guitares-synthé dont nous a habitué Children Of Bodom, on ressent quand même l’influence des finlandais sur « The Old Gamer’s Lament ». De plus, certaines parties vocales de ce morceau sont extrêmement proches du style adopté par Serj Tankian.

Un des facteurs clé de la réussite de cet album est bel et bien l’originalité. Peu importe si on aime ou pas la musique proposée par le groupe, on ne peut être qu’en admiration face à tout ce travail et cette recherche. J’avoue avoir avoir été étonné, voir déstabilisé après avoir écouté le premier morceau. Mais en continuant l’écoute, j’ai fini par apprécier leur musique. On notera également un trip Pagan/Folk du plus bel effet sur « Southside Of A Viking ». Ce morceau commence par quelques notes d’accordéon qui nous donnent envie de faire la fête et de lever notre verre à la vie !

En guise de conclusion, nous pouvons dire que nos cinq légionnaires romains nous ont concocté un album de très bonne came. En variant les plaisirs et en mélangeant différents registres musicaux, Caligula propose un contenu riche, original et intéressant. Cependant, il faudra que le groupe évite au maximum les répétitions et penser à se renouveler. Une bonne découverte.

8/10

Line-up :

Laurent : chant

Steph : guitares

Michel : basse

Julien : claviers

Sébastien : batterie

Soutenez la légion Romaine via les réseaux-sociaux !

Merci à Steph de m'avoir envoyé l'album.

Chronique de "Greatests Hits" de Caligula
Chronique de "Greatests Hits" de Caligula

Commenter cet article