Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Metal Universe

Metal Universe

Live-reports - chroniques - interviews

Publié le par Nicolas Pons
Publié dans : #concert, #festival, #foud'rock 2013, #spécial 1 an

Il y a pile un an, le 21 octobre 2012, je publiais mon tout premier article sur le blog Metal Universe. Ce premier article était un live-report du festival Foud’Rock. Voyons voir si cette troisième édition tant attendue du festival était à la hauteur de la seconde qui remporta un vif succès…

Depuis sa création en 2011, le Foud’Rock se déroule tous les ans début octobre dans la salle de L’Estaminet à Magny-les-Hameaux (Yvelines). Avec déjà deux éditions à son actif, le festival a reçu bons nombres de pointures de l’hexagone comme Loudblast, Headcharger ou Aqme. Cette année, pour sa troisième édition, l’association revient en force en proposant non pas une, mais bien deux journées de festival ! C’est sur la seconde journée que nous allons nous attarder.

Nous sommes arrivés à Magny vers 18 heures. Malheureusement, nous avons loupé la prestation de Manew… Bon, je les avais déjà vu mais je n’aurais pas été contre une seconde dose de Hard Rock métallisé. Nous assistons donc au concert de Thousand Ravens. Pendant près d’une demie heure, le groupe nous propose une musique dynamique et remplie d’émotions qui n’est pas sans rappeler Rage Against The Machine, le tout appuyé par la voix de Shob (Eths). Voix qui est très proche de celle d’un certain Jonathan Davis (KoRn). Le power trio jouera notamment deux morceaux de leur dernière production, un EP intitulé Sacred Flame dont "Eternal Queen" ainsi que le génial "Sacred Flame". La soirée commence plutôt bien !

Place maintenant à un autre trio, Novels. Depuis sa création en 2006, Novels n’a cessé d’arpenter les routes. En effet, le groupe a fait plus de 200 concerts, dont plusieurs sur les terres de l’Oncle Sam ainsi qu’une halte au Hellfest en 2010. Ce soir, la setlist du groupe est plus axée sur Mirror Dog, leur deuxième album, à l’image de titres comme "Got no Brain", le puissant "Left for Dead" (comme le jeu t’as vu ?) ainsi que "Beware Landslide". Ce n’est clairement pas mon style de prédilection mais le son riche et épuré de Novels a son petit charme.

C’est au tour de 7 Weeks de venir nous en foutre plein les tympans. Les quatre limougeauds commencent leur set par deux nouveaux morceaux, "Acid Rain" et "Carnivora". Effectivement, c’est une véritable pluie acide carnivore qui s’abat sur Magny-les-Hameaux. Ce groupe est une mine d’énergie et de riffs tout terrain ! La voix (et la barbe) du chanteur a quelque chose de charismatique et de groovy qui colle parfaitement au Stoner du groupe. Mais toutes bonnes choses ont une fin, puisque le groupe quitte la scène avec "Four Again" sous un tonnerre d’applaudissements.

Maintenant, c’est l’heure de perdre l’usage ne nos cordes vocales et de nos cervicales : it’s time to Bukowski ! Si vous suivez régulièrement mon blog, vous devez savoir que ce n’est pas la première fois que j’ai à faire aux quatre furieux. Comme à son habitude, le combo interprète les mythiques morceaux de leur premier album Amazing Grace ("My Name Is Kozanovski", "Mysanthropia") sans oublier pour autant le magnifique "The Midnight Sons", extrait de l’album du même nom. Julien Dottel (basse) annonce "Pillbox" : "Celle-là elle est pour tous les habitués du samedi soir et du Dafalgan ! ça s’appelle Pillbox !".

Les frangins Dottel et leurs potes nous offriront des nouveaux morceaux de leur nouvel album Hazardous Creatures comme "Hazardous Creatures", un titre bien bourrin comme je les aime, et "Brothers Forever". Le set se conclura par le puissant "Car Crasher" qui verra Julien Dottel faire un slam. Encore une très bonne prestation de la part des Bukowski. Même si la setlist est quasi-identique à celle du Mennecy Metal Fest, les chansons sont badass et c’est le principal ! Juste après leur concert, nous avons été les voir au bar, l’occasion de discuter un peu et de prendre une photo avec le groupe (au complet s’il vous plait !). Des gens charmants qui ne prennent pas la grosse tête.

Dernier groupe en piste du festival, The Hyènes monte sur scène. Pour être honnête, je partais avec un avis assez mitigé quant à la prestation du groupe. The Hyènes, pour celles et ceux qui l’ignorent, n’est autre que l’actuel groupe de deux ex Noir Désir (à savoir Denis Barthe à la batterie et Jean-Paul Roy à la guitare). Je n’ai rien contre Noir Désir mais il me faut plus que du rock qui chante en français pour être en extase. Et bien j’avais tout faux… ! En effet, même si le style de The Hyènes est assez proche de celui des Noir Désir, il est quand même plus punk et plus énergique.

Le groupe est visiblement très content d’être présent ce soir et il nous le montre : les musiciens s’éclatent, respirent le Rock’n’roll et se montrent très communicateurs avec le public. The Hyènes en profite pour défendre leur dernier album, intitulé très sobrement Peace & Loud (2012) en nous jouant des titres comme "La Chanson" et "On dormira quand on sera Mort". En prime, le public aura le droit à deux reprises : "It's a Long Way to the Top If You Wanna Rock 'n' Roll" (où Denis Barthe prendra le micro et se métamorphosera en Bon Scott) et "Ace of Spades". C’est sur cette dernière que le festival touche à sa fin.

L’association Foud’Rock nous a encore gâté en nous proposant une affiche alléchante, regroupant des groupes professionnels de renommée (Bukowski et The Hyènes) ainsi que de plus jeunes formations en pleine ascension. En revanche, je trouve que cette affiche manquait cruellement de Metal extrême. Ces groupes ne sont évidemment ni mauvais ni ennuyeux, bien au contraire, mais le gros fan de Death Metal que je suis, attend une affiche plus proche de celle de 2011 (Loudblast, K.A) pour l’année prochaine. Un groupe de Hardcore serait également le bienvenue. Mais bon, l’association a tout de même fait un très bon travail, et tant qu’il y aura du Metal, votre serviteur sera heureux.

Comme je vous l’ai dit au début, ce nouvel article célèbre l’anniversaire de la création du blog Metal Universe. C’est donc avec une certaine nostalgie que j’aimerais tous vous remercier de m’avoir soutenu depuis le début de cette aventure. Aventure qui, je l’espère (et je n’en doute pas), continuera encore longtemps !

Avant de vous quitter, j’aimerais remercier: Stéphane Dufossé, président de l’association Foud’Rock pour m’avoir invité – Pascal et Aymeric Trehard Pascal LécuyerGuillaume Létocart - Anthony « Mc.Ouille » Regnier Julien Daniel - Pierre Dugué, Thomas Rammassamy et Quentin Vias pour l’opération spammage de flyers – Bukowski ainsi que tous les membres de l’association et tous les gens qui me soutiennent !

Je compte sur vous pour partager et liker l’article à fond !

Pour voir toutes mes autres photos du fest, c'est ici !

Et si vous voulez lire ou relire mon report du Foud'Rock 2012, c'est !

Bukowski is here !

Bukowski is here !

Julien Dottel, bassiste barbu et charismatique de Bukowski

Julien Dottel, bassiste barbu et charismatique de Bukowski

SPECIAL UN AN : Foud'Rock Fest 2013, 12/10/13, Magny-les-Hameaux
SPECIAL UN AN : Foud'Rock Fest 2013, 12/10/13, Magny-les-Hameaux
Les frères Dottel en action !

Les frères Dottel en action !

Avec Bukowski au complet

Avec Bukowski au complet

The Hyènes

The Hyènes

SPECIAL UN AN : Foud'Rock Fest 2013, 12/10/13, Magny-les-Hameaux
Et un p'tit solo derrière la tête, un !

Et un p'tit solo derrière la tête, un !

SPECIAL UN AN : Foud'Rock Fest 2013, 12/10/13, Magny-les-Hameaux

Commenter cet article